Claude Turmes

Claude Turmes

Claude Turmes a commencé son engagement politique dans une ONG luxembourgeoise, le « Mouvement écologique » et a ensuite été élu vice-président de l'antenne bruxelloise de l'ONG «Les amis de la terre». En 1999 ce professeur d'éducation physique a décidé de quitter la vice-présidence de cette ONG et de poser sa candidature pour les élections européennes sur la liste de « déi gréng ». Sa motivation : agir et influencer au niveau des institutions européennes, là où la politique de l'énergie et de l'environnement se décide.

Entre-temps Claude Turmes, que le journal satirique "Den Neie Feierkrop" faisant allusion à son activisme surnomme "Superturmes", est devenu à Bruxelles un des acteurs incontournables dans le domaine de la politique de l'environnement et de l'énergie.

Lors des dernières élections européennes, le député européen de « déi gréng » a été réélu avec 17 % des voix.

 

Au Parlement européen, Claude Turmes est le Vice-président et le porte-parole pour les questions énergétiques du groupe des Verts.

Il est membre de la Commission de l'industrie, de la recherche et de l'énergie. De plus il est membre de la Délégation pour les relations avec les États-Unis.

 

Haut de page